Nous sommes souvent fiers de notre village et le faisons visiter à nos amis ou parents de passage, les beaux week-ends d'été.
Le patrimoine culturel et le patrimoine naturel sont la richesse de notre commune et son urbanisme, c'est-à-dire le traitement de ses voiries, de ses places et de chacune de ses habitations, en est un élément capital !

Au quotidien, notre commune et ses habitants trouvent auprès de la Communauté d'Agglomération Melun Val de Seine de nombreux et importants services tels que les moyens de transport, les déchets, l'eau et l'assainisssement, la santé, le très haut débit...
En détail ici sur le site de l'agglo
Et en particulier, pour suivre l'éligibilité de son logement au très haut débit, accéder ici à  la carte en ligne de couverture Fibre Orange

 

Pour un village où il fait bon vivre... notre commune en "zéro phyto" depuis 2017

Le Trophée Zéro Phyt’Eau que la commune recevait en juin 2017 du Département de Seine-et-Marne se cultive au quotidien. Cette récompense, décernée aux communes du département ayant totalement arrêté l’utilisation des produits phytosanitaires depuis au moins deux ans dans l’entretien de leurs espaces publics, marquait alors le chemin parcouru par la commune depuis plus de dix ans dans sa volonté de rendre la gestion de ses espaces plus respectueux de l’environnement.
Aujourd’hui Seine-Port et ses services poursuivent cette démarche conformément à la « Charte du Champigny, vers la reconquête de la qualité de l’eau grâce à une gestion des espaces publics plus respectueuse de l’environnement. C’est un choix et un engagement lourd et coûteux notamment en temps et main-d’œuvre pour la commune, une charge et un bénéfice pour ses habitants. C’est aussi le choix d'un paysage différent, moins "léché", en privilégiant les fauches tardives, en travaillant les espaces publics différemment, en privilégiant la biodiversité sur l’entretien systématique souvent trop mécanisé.
Or qui dit espaces publics dit aussi espaces privés qui se côtoient.
Ainsi chacun, en tant qu’administré, et chacun dans son espace privé, peut donc contribuer à l’effort « zéro-phyto » mené par la commune et amplifier son action, et privilégier les plantations mellifères...

Pour la préservation des abeilles et insectes pollinisateurs, poursuivre la lutte contre le frelon asiatique

Deux campagnes de piégeage par an :
- de mi-février à fin mai, pour piéger les femelles "fondatrices"
- de mi-septembre à mi-décembre, pour piéger les ouvrières et les nouvelles reines

Fabriquer et installer son piège "maison" :
Prendre une bouteille d'eau minérale, de 1 litre en plastique, percée dans sa partie supérieure de trois entailles de 1cm -pousser les pointes des découpes vers l’intérieur-, verser un mélange composé de 5 cl de vin blanc, 5 cl de sirop (grenadine ou autres fruits rouges) et 20 cl de bière blonde.
A accrocher à environ 1,50 m du sol et près des bâtiments ; veiller à renouveler le mélange chaque semaine, pour qu'il reste odorant, en limitant les manipulations (ne pas vider entièrement, ne pas laver).

Dès début avril et tout au long du printemps, il s’agit aussi de rechercher et détruire les nids primaires, reconnaissables avec un orifice à leur base : plus ils sont localisés tôt, plus ils sont faciles à détruire, tant qu’ils ne dépassent pas la taille d’une balle de tennis.
Au-delà, et tout l’été, les nids secondaires, pouvant atteindre un diamètre de 80cm, doivent être immédiatement signalés à des spécialistes qui se chargeront de leur destruction avec des mesures de sécurité spécifiques.

Pour plus amples informations :
https://gdsaif.fr/ - Groupement de Défense Sanitaire Apicole d’IdF
http://www.gdsa77.fr/ - les référents « frelon asiatique »