Chers amis,
Nous nous souvenons aujourd’hui de la capitulation de l’Allemagne nazie le 8 mai 1945 mettant un terme à une guerre dont la violence et la barbarie n’avaient jamais été égalées. Il est juste aujourd’hui de ne pas cesser de nous répéter : pourquoi cette guerre ? Oui l’idéologie expansionniste nazie, fasciste ou soviétique, ne pouvait conduire qu’à un affrontement gigantesque, mondial. C’était là l’unique issue possible pour tuer la bête immonde. Et nous nous souvenons fidèlement chaque année de ces combats héroïques pour la liberté.
En 2021, la question demeure pour toute guerre : pourquoi se battre ? Qu’est ce qui mérite que nos soldats s’engagent et meurent sur des fronts multiples au Sahel, au Liban, en Afrique subsaharienne ? Quel est ce bien commun que nous voulons défendre ? Quel est ce « nous », cette part intime de chacun que nous partageons, cette part qui nous unit dans un même destin, dans une même nation ?
Notre nation recule face au triomphe de l’individualisme. La politique, action publique par excellence, en est réduite à satisfaire les demandes de petits groupes qui rassemblent des individus partageant les mêmes situations. L’affrontement politique se réfugie alors inévitablement dans les questions sociétales, communautaristes voire religieuses. On pensait en être sorti après notre longue histoire, nous y voilà replongés. La France est sans âme, sans identité et sans destin partagé. Et le champ est libre pour toutes les demandes catégorielles ou idéologiques.
Oui, que voulons-nous encore défendre ? Nous ne pourrons pas répondre à cette question sans au préalable s’être interrogé : qu’est-ce que la France, qu’est-ce qu’être Français, qu’est-ce qu’être Européen ? Ayant ainsi reformulé ce que nous sommes, nous saurons ce que nous voulons défendre, nous identifierons notre bien commun, celui de notre nation et non pas celui de chaque individu. Et nous dirons au monde ce que nous sommes, et nous dirons à ceux qui nous rejoignent l’identité qu’ils épousent, cette identité pour laquelle nos soldats, et nous tous avec eux, sont prêts à mourir.
Nos armées sont les gardiens de ce qui nous réunit. L’hommage que nous leur rendons, le respect que nous impose leurs uniformes, sont comme les témoins de notre identité étouffée sous l’individualisme. Leurs engagements extérieurs portent dans le monde le nom de la France.
Il est temps de retrouver ce « nous », qui nous rassemble, qui nous unit. Il est temps de nous retrouver. Le monde a besoin de cette voix de la France. Et nous en avons besoin pour éclairer des choix politiques qui ne peuvent se réduire à des injonctions morales, égalitaristes ou climatiques.
Nous apporterons des réponses à cette question essentielle par la délibération démocratique, elle-même inspirée par le choix de nos aînés qui ont préféré la liberté à la vie.
Vive la République française,
Vive la France.

L'arrêté ministériel du 22 juin 2021 publié au Journal officiel ce 9 juillet 2021 a reconnu la commune de Seine-Port a été reconnue en état de catastrophe naturelle pour les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols pour la période du 1er juillet au 30 septembre 2020.
Si vous en êtes victime, vous devez le déclarer auprès de votre assureur au plus tard 10 jours après la parution de l'arrêté.

Consulter l'arrêté

 

Pour le remplacement de la canalisation en eau potable, des travaux dans la rue rue de Sainte Assise sont prévus du 21 juin 2021 au 21 août 2021.

Sur le tronçon rond point - Allée des Iles : percement du trottoir côté numéros pairs et rétrécissements de la chaussée.
Sur le tronçon Saint-Fiacre - rue de Melun : circulation alternée et chicanes retirées.
La circulation des piétons est possible sur le trottoir côté des numéros impairs.

 

de la baignade dans les fleuves, canaux

L’assouplissement des contraintes liées au contexte sanitaire et le retour des beaux jours incitent les Français à sortir plus massivement et à profiter notamment des espaces de respiration à proximité que proposent les fleuves, canaux et rivières.

S’ils constituent un grand terrain de détente et de loisirs où fourmillent une multitude d’activités, vélo, balade en bateau, canoë-kayak ou encore paddle…, les canaux et rivières françaises ne sont pas faits pour la baignade, hors espaces aménagés. La baignade y est dangereuse et y est, sauf exceptions, interdite.

Chaque année de nombreux accidents, souvent mortels, sont malheureusement à déplorer dans les canaux et rivières de France. En effet, selon l’enquête Noyades réalisée par Santé publique France en 2018 (étude réalisé tous les 3 ans), plus de 20% des noyades accidentelles ont lieu chaque année dans des cours d’eau ou sur des plans d’eau et celles-ci représentent 40% des noyades mortelles.

Tous les espaces accessibles au public pour la promenade représentent un risque potentiel. Les agents VNF et les autorités relèvent chaque année des comportements délibérément dangereux, aussi des panneaux seront cette année encore apposés sur certains sites plutôt urbains qui semblent régulièrement être signalés.

La dangerosité de certains comportements est trop souvent méconnue et conduit à des drames. C’est pourquoi il est vivement recommandé au public de se rapprocher au préalable des services municipaux et offices de tourisme pour connaître les lieux aménagés et autorisés à la baignade.

Souvent plébiscité par les jeunes en été, sauter depuis un pont (même de faible hauteur) est une activité très risquée. Dans l’eau trouble des canaux et rivières, à l’endroit où sont construits les ponts, se cachent des ouvrages qui en cas de saut peuvent se révéler mortels : blocs de béton, pieux métalliques, amoncellement de roches. De plus, les canaux et rivières sont peu profonds ce qui accentue le risque d’accidents. La baignade est interdite à proximité des écluses et des barrages en raison de son extrême danger

VNF rappelle également qu’il est strictement interdit de se baigner en amont, en aval des écluses et des barrages, et même à l’intérieur des écluses, en raison du danger que représentent ces ouvrages et des manœuvres qui y sont effectuées. De même, le franchissement des barrages est interdit à tout type d’embarcation, les risques de noyade étant réels (tourbillons).

Enfin, les voies d’eau étant dédiées à la navigation fluviale, le risque de se faire heurter par les bateaux de commerce ou de plaisance y est élevé. Un risque de noyade accru pour les enfants suite à la fermeture des piscines

Selon Santé Publique France, les noyades accidentelles sont responsables chaque année de 1 000 décès (dont la moitié pendant la période estivale), ce qui en fait la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.

Les noyades chez les enfants sont pour la plupart dues au fait que l’enfant ne sait pas nager. Or, depuis plus d’un an, environ 800 000 écoliers et collégiens n’ont pas pu apprendre à nager ou se perfectionner grâce à l’école, du fait de la fermeture des piscines pour des raisons sanitaires.

Dans ce contexte, les pouvoirs publics redoutent une augmentation significative du risque de noyade pour les enfants qui ne savent pas ou peu nager et invitent les parents à la plus extrême vigilance.

Pour que chacun puisse profiter sereinement des berges et du domaine fluvial, VNF propose des lieux de baignade autorisés sur le site de VNF .

En dehors des sites aménagés, les risques de noyade sont réels, notamment en raison de la présence de courants parfois très violents et insoupçonnés, à des remontées sur berge parfois difficiles ou encore à une mauvaise visibilité sous l'eau (limitée à quelques centimètres) qui rend le sauvetage d'un baigneur en immersion très difficile voire impossible. Enfin, avec le contexte météorologique, le risque d’hydrocution est élevé à cause des variations importantes de température entre l’air et l’eau.

coule pas ton ete 1

 

coule pas ton ete 3coule pas ton ete 4

 

La Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine relance Sport Passion, cet après une édition 2020 en pause en raison du contexte sanitaire. Au programme, du 12 juillet au 27 août, sept semaines d’activités sportives variées pour les 6-17 ans : sports collectifs, sports nautiques et activités aquatiques, sports de raquettes et d'opposition, patinage, ou encore disciplines innovantes... Les jeunes sont accueillis sur trois sites d’activités en fonction de leur âge, Boissise-le-Roi et Montereau-sur-le-Jard pour les 6-12 ans et Melun pour les 13-17 ans. Le dispositif Sport Passion se distingue depuis plus de 20 ans grâce à un encadrement professionnel de qualité et des services annexes qui s’adaptent aux contraintes du quotidien des familles : navettes gratuites, garderie ou encore déjeuner et goûter sur site.
Les inscriptions seront ouvertes à partir du lundi 17 mai, avec une priorité pour les habitants de l’Agglo jusqu’au 4 juin. Le bulletin d’inscription sera disponible dans les mairies des communes et en téléchargement sur melunvaldeseine.fr. La pré-inscription par téléphone est obligatoire au 01 64 79 25 41. Aucune inscription ne sera prise en dehors de ce premier contact téléphonique et avant le 17 mai.
ATTENTION : la tenue et le contenu des activités et des services de Sport Passion sont conditionnés à l’évolution de la crise sanitaire.

 

 

En France, les noyades constituent un enjeu de santé publique majeur car elles sont responsables chaque année d’environ 1000 décès et, parfois, de graves séquelles. Elles sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.

A tous les âges et dans tous les lieux, la baignade comporte des risques : adoptez les bons réflexes pour prévenir les noyades car elles sont pour la plupart évitables !

Le ministère des Solidarités et de la Santé et ses partenaires vous informent des gestes essentiels à adopter pour se baigner et pratiquer une activité nautique en toute sécurité.

https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/risques-de-la-vie-courante/baignades

Les bons gestes à adopter

 

 

 

 

Depuis le 6 avril 2021, il est désormais plus simple d'établir une procuration. Vous pouvez utiliser le nouveau téléservice, Maprocuration, puis aller en personne à la gendarmerie ou au commissariat avec un justificatif d'identité et la référence de confirmation du dépôt de la demande en ligne. Ce dispositif en partie dématérialisé a été mis en place par le ministère de l'Intérieur pour tous les scrutins qui se dérouleront à compter du 11 avril 2021 et dans la perspective du double scrutin départemental et régional de juin 2021. Cette procédure est complémentaire à la procédure papier, qui reste possible si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas utiliser la voie numérique. Vous pouvez donc toujours effectuer la démarche selon ces 2 autres modalités :

  • imprimer le formulaire disponible sur internet, puis le remettre, en personne et en présentant un justificatif d'identité, à la gendarmerie ou au commissariat ou au tribunal ou dans un lieu accueillant du public défini par le préfet ;
  • remplir à la main le formulaire disponible sur place (gendarmerie ou commissariat ou tribunal, ou lieu accueillant du public défini par le préfet) et présenter en personne un justificatif d'identité.

Comment ça se passe ?

Vous souhaitez établir une procuration ? Le nouveau dispositif se déroule en 3 étapes :

  • Vous effectuez votre demande de procuration sur maprocuration.gouv.fr après vous être authentifié via FranceConnect et avoir indiqué une adresse électronique (e-mail). Vous indiquez la commune où vous votez, l'identité de la personne qui votera à votre place et vous précisez pour quelle élection ou quelle période vous souhaitez donner procuration. Dès que vous avez validé votre demande, vous recevez par courriel une référence à 6 caractères.
  • Muni de cette référence de dossier et d'une pièce d'identité, vous vous rendez dans un commissariat de police ou une brigade de gendarmerie, quel que soit son lieu. L'officier de police judiciaire (OPJ) ou l'agent de police judiciaire (APJ) habilité par le juge, saisit la référence dans un portail numérique dédié et sécurisé. Votre identité apparaît alors à l'écran et est contrôlée au regard de la pièce d'identité présentée. La validation par l'OPJ ou l'APJ déclenche la transmission instantanée de la procuration vers votre commune d'inscription.
  • Vous êtes informé par courriel dès que votre mairie a validé votre procuration.

en savoir plus

info ma procuration

flyer

 

 

La campagne de vaccination se poursuit.
Retrouvez ici tous les centres de vaccination en Seine-et-Marne accessibles dès 12 ans. Il est désormais possible de se faire vacciner sans prendre rendez-vous au préalable.

en savoir plus

 
  L’application « Ma Mairie en Poche » permet de recevoir sur vos Smartphones toute l’actualité événementielle de la commune et les alertes municipales. Gratuite pour les utilisateurs, il suffit de la
télécharger depuis les stores.
  • Prise en main ultra simple.
  • Alertes et rappels de l’agenda classés dans des catégories semblables à celles du site et de La Gazette : vie municipale, vie scolaire...
  • Paramétrage des catégories selon vos critères.
  • Conformité RGPD.
  • Partage possible des messages via SMS, Messenger, WhatsApp, Signal…
  • Entièrement sécurisé.

L’équipe municipale espère que cette application sera bien adoptée par les Seine-Portais et satisfaisante en termes d'efficacité de communication entre la mairie et les citoyens.

mmep logo

Ma Mairie en Poche

 
 

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScriptReCAPTCHA, Google NotAllowedScriptMaps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.